Gazelle attaquée par une lionne

Hortense Regnault de Premesnil

Gazelle attaquée par une lionne

Avec la représentation de cette lionne qui s’apprête à dévorer une gazelle, je me suis demandée s’il était possible de trouver belle une scène terrifiante. Il semble que de nombreux artistes aient ainsi réussi à sublimer la terreur, comme en témoigne le célèbre radeau de la méduse de Géricault, ou encore son cheval attaqué par un lion. La beauté d’une telle scène ne réside-t-elle pas « dans les yeux de celui qui la regarde », son côté terrifiant ne serait-il pas voilé par la beauté d’un monde intérieur qu’elle viendrait réveiller? Selon Jørn Boisen, « la beauté permet de franchir l’abîme entre le nihilisme et le sens, d’aller du « tout est indifférent » au « rien est indifférent ».

Category:

2017